L'hyperconvergence, une nouvelle approche technologique de votre infrastructure

L'hyperconvergence, une nouvelle approche technologique de votre infrastructure

La définition de l'infrastructure hyperconvergée HCI

L’infrastructure hyperconvergée (HCI) consiste à proposer un software unique qui centralise les éléments de gestion du serveur que sont le compute, le stockage, le réseau, la sauvegarde… Cet hyperviseur coordonne, combine et facilite les opérations de traitement, grâce à des fonctions avancées de continuité d’activité, de déduplication, compression, protection des données, snapshots, optimisation WAN et de sauvegarde/restauration.

L’infrastructure hyperconvergée (HCI) séduit le marché avec ses atouts de facilité de gestion, de coûts d’investissement, et sa puissance de déploiement.

Au delà d’une architecture, elle apporte une expérience pouvant résoudre les problèmes actuels de l’entreprise et accélérer l’innovation. Comparée aux environnements traditionnels, cette infrastructure novatrice fournit une efficacité et une productivité informatiques stupéfiantes. Elle gère les silos complexes de calcul, de stockage et de réseau, les réunissant dans des pools fluides de ressources à la demande et automatisés, conçus pour booster votre activité. Les ressources HCI ainsi réunies dans des composants modulaires sont faciles à déployer, gérer, mettre à niveau et faire évoluer.

Durant ces dernières années, elle s’est largement faite reconnaître en tant qu’option de déploiement d’infrastructure arrivée à maturité, adaptée à un large éventail de charges de travail et de cas d’utilisation.

Les atouts de l'hyperconvergence

L’un de grands objectifs de la HCI est de simplifier le déploiement, la gestion, la mise à niveau et l’évolutivité de l’infrastructure. Avant la modernisation de l’infrastructure, gérer les systèmes existants isolés était une opération complexe. Il y avait des solutions de gestion et des exigences de licences distinctes pour chaque dispositif, et divers processus opérationnels et de déploiement pour tous les éléments de l’environnement.

Cette complexité pesait sur les administrateurs informatiques, leur laissant peu de temps pour l’innovation. Avec la HCI, vous n’êtes plus confronté à des solutions de gestion diverses, hétérogènes (et coûteuses). L’environnement entier peut être géré facilement depuis une seule interface, et quelques clics suffisent pour exécuter des opérations.

Avant l’arrivée de la modernisation de l’infrastructure, garantir la disponibilité, les performances et la sécurité de l’infrastructure était une tâche fastidieuse, qui mobilisait plusieurs administrateurs informatiques spécialisés dans la gestion des environnements d’architecture complexes à trois niveaux.

Avec l’évolution des datacenters, passant de solutions héritées à des technologies plus modernes comme la HCI, les besoins en personnel des services informatiques usuels ont aussi évolué. Au lieu de mobiliser des administrateurs spécialistes connaissant parfaitement chaque niveau d’architecture, l’hyperconvergence peut être gérée par un seul administrateur généraliste. Les spécialistes peuvent ainsi se consacrer à des tâches à plus forte valeur ajoutée.

L’un des principaux avantages de l’hyperconvergence est la facilité du déploiement de l’infrastructure, et les perspectives d’extension, sans interruption d’activité, fondées sur l’évolution de l’entreprise.

La possibilité d’ajouter de nouveaux nœuds selon les besoins permet non seulement d’éliminer la tendance au surprovisionnement, mais aussi de maintenir un environnement informatique pérenne, d’étendre ou d’intensifier votre infrastructure en fonction de votre croissance, et de répondre facilement aux exigences des applications spécifiques.

Afin de pérenniser l’innovation et d’accélérer le DevOps des applications, les organisations ont besoin d’une infrastructure agile, automatisée et régie par des règles qui soutiennent les environnements de virtualisation et de conteneurs en constante évolution.

L’automatisation des tâches opérationnelles routinières durant le cycle de vie des applications permet d’assurer les accords de niveau de service. La technologie de conteneur est très appréciée des équipes DevOps, car elle facilite le déploiement des applications conteneurisées sur différents environnements et occupe beaucoup moins d’espace qu’une VM. Les conteneurs intègrent en plus virtuellement les applications avec tous les éléments requis pour l’environnement de déploiement.

La solution de cloud hybride idéale est tout d’abord une expérience cloud sur site qui n’alourdit pas le travail du service informatique et qui ne nuit pas aux applications de l’entreprise.

La HCI offre cette expérience, avec un niveau de disponibilité et de performance de catégorie grande entreprise – la consommation as-a-service – et l’agilité pour s’étendre vers le cloud public pour le test/développement, l’analyse et la protection des données.

La révolution de l’hyperconvergence repose sur la même logique que le smartphone

Le boitier tout-en-un permet d’administrer sur une console unique tous les composants de votre infrastructure.

Quels sont les éléments clés pour évaluer une solution DHCI ?

La simplicité de l’hyperviseur central est au cœur de votre choix, puisqu’en découle les facilités d’opérations de gestion, et donc l’optimisation de vos ressources informatiques internes. Le monitoring et le ticketing unique qui en résultent permettent de faciliter et d’accélérer le traitement préventif et curatif et renforcent l’efficience de l’infrastructure.

La gestion par VM (Virtual Machine) augmente l’acuité de vos équipes en plaçant le regard sur l’élément fondamental de votre infrastructure. L’exécution automatisée de routines permettant de gérer les niveaux de service et les mises à jour des différents composants est un plus pour permettre aux administrateurs de se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée.

L’un des plus grands avantages de l’architecture hyperconvergée est l’efficacité et la rationalisation des opérations. La réduction des données en dédupliquant et en compressant globalement toutes les données dès le début, et en limitant l’écriture sur disque aux données uniques apportent une augmentation significative de votre capacité de stockage.

Les solutions d’HCI permettent une gestion très fine de la rationalisation de chacun des composants tout en conservant l’avantage d’une console d’administration unique. Le management de votre infrastructure se fait entièrement à distance pour une gestion multi-sites et internationale. La mise en place d’un petit nombre de nœuds va augmenter votre capacité à mettre en place une haute disponibilité.

La protection des données, les sauvegardes et la résilience sont les attentes majeures d’une infrastructure hyperconvergente. La rapidité des temps d’exécution diminue considérablement le temps de reprise. La sauvegarde d’un fichier ou d’une VM sur un nœud complètement distinct est un atout majeur d’une infrastructure hyperconvergente.

De plus, avec l’automatisation fondée sur des règles, les sauvegardes vont non seulement inclure des copies logiques totalement indépendantes du fichier ou de la VM, mais également s’effectuer très rapidement et maintenir les performances des applications, quelle qu’en soit la taille.

La HCI peut permettre de tirer profit des opérations pilotées par l’IA (Intelligence Artificielle). L’IA peut élever la HCI à un niveau de performances inédit, fondamental pour créer une base d’intelligence pour votre infrastructure. Elle peut transformer votre approche informatique de la gestion de l’infrastructure, la faisant passer d’un modèle réactif à un modèle prédictif.

Dans quelques cas, les fournisseurs proposent désormais des systèmes qui, non seulement font des recommandations, mais peuvent aussi intervenir en conséquence avec des opérations autonomes.

HCI vs dHCI,
comprendre les différences

La principale différence entre les solutions HCI et dHCI réside dans la capacité de traiter les différents composants, de manière distincte. Cela impacte les potentiels d’évolutivité, et en fonction de votre infrastructure, nous vous guidons vers l’une ou l’autre de ces approches d’hyperconvergence. D’un côté, le confort d’une appliance tout-en-un qui simplifie au maximum la gestion, de l’autre, la capacité à orchestrer chacun des composants pour évoluer exactement au besoin de votre organisation.

L’évolutivité linéaire (HCI) où chaque nœud dispose de toutes les ressources nécessaires (CPU, RAM et stockage) pour ses VM et applications. Lorsque des nœuds sont ajoutés, le stockage s’étend dynamiquement, et les données sont uniformément distribuées entre tous les nœuds.

L’évolutivité désagrégée (dHCI) assure une évolution flexible car les composants de réseau, de stockage et de calcul sont distincts, l’évolution peut se faire précisément au besoin de chaque composant. Lorsque les nœuds de calcul sont ajoutés, la mémoire et les processeurs peuvent être configurés de manière à couvrir les besoins des charges de travail gourmandes de ces ressources.

HCI en usage général

Objectif

Pour la VDI et les charges de travail polyvalente, la HCI simplifie la gestion de l’IT, absorbe la complexité du datacenter et facilite l’extension en réunissant tout ce qui fait un datacenter traditionnel – calcul, stockage, réseau et gestion – dans un composant (nœud) unifié.

Principaux attributs

  • Modèle d’appliance tout-en-un
  • Gestion unifiée et simple
  • Opérations centrés sur les VM
  • Système entièrement intégré
  • Facile à déployer et à faire évoluer

Charge de travail / Client cible

  • Charges de travail polyvalentes
  • VDI
  • Clients PME

dHCI

Objectif

Aux applications stratégiques et aux charges de travail mixtes nécessitant la simplicité de la HCI, la dHCI apporte la flexibilité pour plus de performance, de résilience et d’efficacité.

Principaux attributs

  • Gestion unifiée et simple
  • Opérations centrés sur les VM
  • Evolution flexible du calcul dissocié de celle du stockage
  • Hautes performances et haute disponibilité

Charge de travail / Client cible

  • Charges de travail des applications stratégiques
  • Charges de travail mixtes
  • Grandes entreprises
  • Clients du marché intermédiaire